Articles Tagués ‘Surveillance vidéo’

Petits meurtres entre amis…

En septembre dernier, à quelques centaines de mètres de Lanzarote (Canaries), une embarcation de réfugiés était percutée par un bateau de la Guardia Civil. Un des jeunes occupants avait été tué sous le choc, six autres avaient disparu… La Guardia Civil avait parlé d’une panne, cause de l’accident, alors qu’ils tentaient de les secourir…

Mais une vidéo, filmée depuis la côté par les caméras de surveillance, livre une tout autre version : Repérée et pourchassée par les gardes, l’embarcation avait réduit sa vitesse et obtempérait en se dirigeant vers la côte. C’est alors que le bateau des Guardia Civil, accélère et se dirige droit sur elle jusqu’à l’engloutir! En revenant sur leur méfait, ces salauds se contentent de leur jeter une seule bouée – pour 17 survivants sur 25 – et prennent leur temps, en les regardant quasi se noyer, alors que le zodiac, lui, restera sagement sur leur bateau…

Encore une fois, et quelque soit la latitude… Un flic reste un flic, en qui on ne peut pas avoir confiance, qui sera toujours du côté des fachos, des patrons, des salauds! Nous en avons la preuve chaque semaines dans nos villes, violences, bavures, mensonges, vidéos truquées, œil crevé au flasball, passage à tabac mortel en cellule, protection des fafs, tabassage d’ados, répression de mouvements citoyens pacifiques, j’en passe et des meilleures..! Ce n’est pas pour rien qu’une manif contre la répression policière se fera le 15 à Bruxelles…

Voici l’article d’El Pais:
Un vídeo desmonta la versión oficial del accidente de una patera en Lanzarote
Un joven murió en el accidente y otros seis desaparecieron en aguas de la isla
Publicités

CAMOVER Berlin 2013

Publié: 3 février 2013 par Page de suie dans Articles
Tags:, ,

Orwell? 1984? les télécrans?

Des activistes allemands lancent une campagne de destruction des caméras de vidéo-surveillance. Les Berlinois ne veulent plus être surveillés à longueur de journée, le but est simple: détruire le maximum de caméras. Le moyen est libre, que l’originalité prime.

« Est-ce un jeu idiot ou un acte militant ? Un peu des deux. Depuis quelques semaines, les espaces publics berlinois sont devenus le théâtre d’un nouveau phénomène où des jeunes encagoulés arrachent les caméras de surveillance : c’est le Cam over ». Voila comment le Figaro décrit la campagne de destruction des caméras de vidéo-surveillance à Berlin, mais que pouvait-on attendre d’un média mainstream..? Derrière le côté potache de Camover se dessine un réel mouvement de protestation libertaire.

1481887187.thumbnailcamover

Le créateur – anonyme – du jeu a déclaré à la presse : “Bien que nous appelions cela un « jeu », nous sommes plutôt sérieux. Notre but est de détruire le plus de caméras possible et d’avoir une influence sur la surveillance vidéo dans nos villes.” […] “L’État a besoin du pouvoir de surveillance afin que nous sentions qu’IL est là, qu’IL sait ce que nous faisons. Nous nous battons pour la liberté de vivre de façon indépendante, donc commençons par détruire des caméras !” […] “Le regard de la caméra ne tombe pas sur n’importe qui dans la rue, mais sur ceux qui correspondent aux stéréotypes prédéfinis du « déviant », ou ceux qui, à travers leur apparence et leur comportement, sont sélectionnés par des opérateurs comme non dignes de respect. Ainsi, les jeunes, particulièrement ceux qui sont déjà socialement et économiquement marginaux, peuvent être sujets à des niveaux encore plus élevés d’intervention autoritaire et de stigmatisation officielle, et, plutôt que de contribuer à la justice sociale en réduisant la victimisation, les caméras de surveillance deviennent un outil d’injustice en amplifiant la surveillance discriminatoire et différentielle.”

Camover s’inscrit, entre autres, dans la continuité du 1984 Action Day (…1984 de George Orwell), journée internationale de lutte contre les caméras de surveillance qui s’est tenue le 8 juin 2012 dans différentes villes, dont Berlin, où des manifestants ont défilé dans les rues. Le mouvement précède aussi et surtout le Congrès européen de la police, qui se tiendra dans la capitale allemande du 16 au 19 février, date à laquelle le jeu prendra fin. Le 16 sera organisé une manifestation “anti-police”, à laquelle participeront les activistes anti-caméras de surveillance et le vainqueur du jeu, qui aura le privilège de défiler en première ligne. Le ou les auteurs du site lui conseille(nt) d’ailleurs de “s’accroupir pour éviter les caméras qui voleront” le jour J. ça promet.

Les militants de Cam Over ne sont pas des activistes classiques. C’est un petit groupe de « gens sans boulot« , des voleurs, des graffeurs, des SDF et des squatteurs. Ils auraient détruit une centaine de caméras depuis le début du jeu. Le gagnant remporte un stock de bombe de peinture équivalent à un an de fourniture… 🙂

Le nouveau site CAMOVER le premier ayant été fermé rapidement par les autorités…

Ça donne des idées aux grecs semble-t-il… Anarchist News