Articles Tagués ‘#Redhack’

Erdogan acculé, ne trouve rien de mieux à faire que de bloquer l’accès à des sites tel que Google Drive, Medium, Microsoft OneDrive, DropBox et GitHub pour couvrir une énooôrme fuite de mails compromettants

Évidemment, quand on érige la corruption, le trafic, le copinage, le meurtre d’opposants et l’intimidation comme forme de gouvernement, on obtient une démocrature à la Erdogan. Et bien sur, on s’expose à ce que des groupes comme RedHack divulguent ses petits secrets et magouilles entre amis…

58.000 e-mails – 11Go – du dictateur turc et de ses potes mafieux de l’AKP ont été hacké et diffusé par RedHack, suite à quoi Erdogan se prenant pour dieu a fait fermer plusieurs sites de partages de fichiers (Google Drive, Medium, Microsoft OneDrive, DropBox et GitHub). En soi, ces e-mails ne font que confirmer ce que tous le monde sait déjà. Personne – hormis les fanatiques religieux et nationalistes qui le soutiennent – n’est dupe sur l’état des libertés et des droits de l’homme en Turquie depuis l’avènement du « système erdogan ». Et vu la réaction de l’état turc et l’ouverture immédiate d’une procédure contre Redhack, l’authenticité de la fuite ne fait aucun doute.

Ce que révèle ces mails:

  • trafic de pétrole récurrent avec Daesh
  • main-mise sur la ligne éditoriale de la presse
  • marchandage avec les « forces internationales » sur des objectifs militaires en Syrie
  • liens entre les renseignements turcs – MIT – et le massacre de Roboski en 2011
  • liens entre les renseignements turcs – MIT – et les exécutions d’opposantes à paris

Bien entendu, dans l’ambiance de répression  et de purge que la Turquie connaît depuis l’état d’urgence qui a suivi le coup d’état manqué, il ne fait pas bon être soupçonné d’appartenir à Redhack, et plusieurs arrestations musclées ont déjà eu lieu. Ces “révélations” ne sont que le début, d’autres vont suivre progressivement, qui pourraient révéler d’autres scandales de la clique d’Erdogan.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le leaks est accessible sur le deep web, sur l’onion suivant : wikiturkcivwst4u.onion accessible en clair ici, via le protocole torrent via ce lien, ou sur GitHub à cette adresse..

Publicités