Archives de la catégorie ‘A venir’

Dans les prochaines semaines…

Publié: 2 février 2013 par Page de suie dans A venir

Montreuil – Foire à l’Autogestion – 8 & 9 juin 2013

575482_4784778538400_1542841129_n

—————————————————————————————————————————————————————————–

Avignon: Non à la Liaison Est-Ouest!

affiche avignon LEO

—————————————————————————————————————————————————————————–

SÈME TA ZAD!

MANIF DE MISE EN CULTURE

Contre l’Aéroport – Pour les Terres

Samedi 13 avril, Rendez-vous fourche en main à 10h pour plusieurs cortèges qui convergeront vers la ZAD depuis les bourgs alentours.

Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre stérile :
Le 17 novembre nous étions 40 000 à reconstruire,
le 13 avril nous occuperons et cultiverons pour que la ZAD échappe au béton

JPEG - 140.2 ko

# APPEL #

Depuis le 16 octobre, la résistance déterminée à l’opération d’expulsion de la ZAD incarne un espoir : celui que nos vies, nos habitats, nos champs ne soient plus broyés par les logiques marchandes et par les visions stériles de l’aménagement du territoire. Plus de 200 comités locaux de solidarité ont fleuri ces derniers mois, et ici où là, du bocage nantais aux autres zones à défendre, nous voulons de nouveau envisager des victoires.

Le 17 novembre, nous avons montré que malgré l’invasion policière, ils ne pourraient pas vider la ZAD de ses habitant-e-s et que nous pouvions être 40 000 à revenir et reconstruire. Début janvier, une assemblée agricole lançait un appel à projets sur les terres de la ZAD expropriées par Vinci pour remettre en place les potagers détruits et les démultiplier avec l’arrivée de nouveaux et nouvelles paysan-ne-s. Vergers, blés, légumineuses, poules et potagers…une dizaines d’initiatives s’élaborent d’ores et déjà.

Le début du mois d’avril sera un moment charnière : la fin de la « commission de dialogue » proposée par le gouvernement pour « mieux expliquer la nécessité de l’aéroport » signifiera le retour possible d’opérations d’expulsions de grande ampleur. En face, la dynamique d’occupation de la ZAD, relancée le 17 novembre dernier, se tourne à présent vers des projets agricoles destinés à s’implanter dans la durée. La remise en culture, en masse, des terres expropriées sera notre manière de tirer le trait sur un dialogue fantoche – et de célébrer les quelques mois passés à (re)construire, malgré l’incessante occupation militaire des routes du bocage. Cette manifestation sera aussi une manière de prendre de l’avance sur d’éventuels travaux en allant s’installer sur une partie des terres menacées à court terme.

Cette manifestation sera le fruit de ce qui se compose progressivement entre des paysans et des occupant-e-s venu-e-s s’installer pour défendre la zone : défrichage et occupation des terres maraîchères du Sabot en mai 2011, défense de la ferme du Rosier puis de la Châtaigne à l’aide de plusieurs dizaines de tracteurs enchaînés en novembre, occupation in extremis avant sa destruction de la ferme de Bellevue fin janvier… Au-delà de ces quelques dates emblématiques, la régularité des assemblées agricoles ainsi que les complicités nouées au quotidien, aussi bien autour d’un repas que derrière une barricade, ne cessent d’invalider les catégories fermées dont use le pouvoir pour qualifier et diviser les opposant-e-s au projet d’aéroport.

Ce qui se joue aujourd’hui à NDDL rappelle et renouvelle l’histoire dense de certains mouvements paysans locaux au cours des décennies passées : liens forts avec les grèves et mouvements de 68, actions directes face aux diktats de l’industrie, occupations de terre contre les « cumulards »…

Forte de ce terreau, la manifestation du 13 avril, en écho à la journée mondiale des luttes paysannes en appelle à une communisation des terres et des pratiques. Nous entendons par là :

- une forme de partage en porte à faux avec les grandes concentrations agricoles et les freins posés à l’accés au foncier pour les projets d’installation paysanne.

- l’entraide, la mutualisation de moyens, d’outils, mais aussi les possibilités d’installations collectives

- un dialogue fécond entre savoir-faire agricole traditionnel et pratiques expérimentales, entre professionnel-le-s et paysan-ne-s hors-cadre.

- des réflexions communes autour de la question alimentaire : sur une production autonome en rupture avec les logiques agro-industrielles, sur les liens possibles avec Nantes et ses habitant-e-s.

- la capacité de relier la question agricole à des formes de vie, d’habitat et à des luttes sociales.

sème ta zad

En pratique il s’agira, le 13 avril, de partir outils en mains en plusieurs cortèges depuis les bourgs alentours et de converger sur la ZAD pour se redéployer en direction des différents projets et chantiers agricoles. Au programme et suivant les facteurs hydrométriques : plantation de vergers, de haies et de bosquets aromatiques, pose de ruches, défrichage, repiquage de semis, installation de structures (serres, cabanes à outils…), drainage des terrains, nettoyage des fossés, réparations des clôtures détruites durant les affrontements et balisage des chemins forestiers… Seront aussi prévus des foires aux semences, des expositions de variétés anciennes et aujourd’hui clandestines, des discussions et ateliers autour des pratiques agricoles – et en soirée, des fêtes, bals et banquets.

Nous invitons donc à cette occasion tou-te-s les opposant-e-s au projet d’aéroport à se mobiliser. Venez fêter le retour du printemps et montrons-leur qu’ici comme ailleurs, nous ne voulons ni de leur aéroport ni du monde qui va avec. Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre stérile, là est notre force.

(Une liste de besoins plus précis liés aux diverses installations sera transmise quelques semaines avant la manifestation)

En résumé :

- 10h rv. fourche en main pour plusieurs cortèges depuis les bourgs alentours pour aller occuper les terres et commencer les chantiers

- à midi, chacun-e est invité à amener une tarte à partager.

- le soir, bal et banquets

Infos & contact
http://zad.nadir.org/semetazad
semetazad@riseup.net

—————————————————————————————————————————————————————————–

Printemps européen – 13 et 14 Mars ACTION dans toute l’EUROPE – Notre démocratie contre leur austérité !

Rassemblement Géant Le 13 et 14 Mars 2013 Retrouvons nous tous dans les grandes villes d’Europe ! devant les parlements, les assemblées etc….euspring

—————————————————————————————————————————————————————————–

Manifestation contre les brutalités policières
vendredi 15 mars 2013 à 18h  –  STOP aux violences policières

Dans le cadre de la Journée Internationale contre les brutalités policières, la Campagne Stop Répression de la JOC appelle à une manifestation unitaire contre les violences policières. Cette manifestation fera écho aux nombreuses mobilisations en Belgique, en Europe et dans le monde contre la répression et la brutalité policière.

Les gouvernements répondent à la crise par toujours plus d’austérité. Le désespoir et la peur servent à leur tour à justifier toujours plus de police, plus armée et donc plus de violence. Avec les outils de surveillance et de contrôle, la répression permet de criminaliser les mouvements sociaux. L’austérité et le tout sécuritaire alimentent donc un cycle de violence sans fin.

Des syndicalistes poursuivis au jeune brutalisé à Montgomery, en passant par les anti fascistes tabassés à Trône, les cas de violences et les abus se sont multipliés l’année dernière.L’impunité de la police reste totale. Malgré les enquêtes annoncées à grand coups de conférences de presse, les victimes se voient privées de la vérité et de la justice qui leur reviennent de droit.
Souvent, elles se retrouvent elles-mêmes criminalisées et poursuivies. De l’accusation de rébellion à l’amende administrative, les outils répressifs de l’Etat se multiplient et avec eux l’arbitraire et la violence. Et la police qui devait protéger le citoyen devient un outil de peur dont chacun se méfie.

La Journée Internationale contre les brutalités policières est née en 1997 à l’initiative du COPB (Collectif Opposé à la Brutalité Policière), un collectif basé à Montréal, au Canada. En 2012, elle fut l’occasion d’une première manifestation qui a rassemblé plus de 500 personnes à Bruxelles. La campagne « Stop Répression » de la JOC et les organisations signataires de cet appel manifesteront le vendredi 15 mars 2013 à 18h à contre la brutalité policière et toutes les répressions, ici et ailleurs !

PS: Espérons qu’ils ne vont pas se disperser et appeler leur maman au premier bruit de pétard ou de vitre brisées comme l’année passée…

276756_447049895344308_337065014_n

 

Affiches & tracts

—————————————————————————————————————————————————————————–

Rassemblement pour un « jeudi rouge » le 21 février – BXL 

Une « mobilisation massive » est annoncée le jeudi 21 février. Une nouvelle occasion de les secouer!!!

382354_4491445521134_1544689260_n

—————————————————————————————————————————————————————————–

Manif des travailleurs d’ArcelorMittal à Strasbourg le 6 février

La FGTB-Métal, le Setca, la CSC-Metea et la CNE d’ArcelorMittal Liège ont décidé ce jeudi matin de l’organisation d’une manifestation de sensibilisation sur le sort de la sidérurgie liégeoise, auprès des élus du Parlement européen le mercredi 6 février à Strasbourg. Des travailleurs des sites français et luxembourgeois d’ArcelorMittal pourraient se joindre à l’action. DEPART CENTRE ACIER FLÉMALLE 5H30 SOYEZ LA POUR 5H00 !

POUR QUI ?

Travailleurs d’ArcelorMittal – Camarades de lutte anonyme ou pas, sachant reconnaître l’appel de la solidarité, de la sauvegarde de nos acquis sociaux. Pour vous et ceux qui viendront après…