En taule les squateurs! Au pilori les pauvres!

Publié: 4 décembre 2013 par Page de suie dans Articles
Tags:, , ,
Cachez-moi cette misère que je ne saurais voir..!

Décidément, cette Belgique pue!

J’ai souvent l’impression d’assister à une guerre en lisant les médias… Une véritable guerre sociale, comme dans les romans d’anticipation. Où une classe de nantis fait tout ce qu’elle peut pour détruire, brimer, contenir, repousser, ostraciser ces « moins-que-rien », ces « pauvres » qui polluent LEUR vision de l’espace de vie. Le but? L’annihilation de la pauvreté..? NON! L’annihilation des pauvres! Leur disparition du territoire urbain. A quand les bidonvilles militaro-ghettoïsés à la périphérie des grandes villes?

Pilori_Murol-me

Déjà en juin des députés de l’ Open VLD tentaient de criminaliser le squattage, et voila maintenant la « socialiste » flamande Karin Temmerman qui en remet une couche bien épaisse avec une nouvelle proposition de loi, suant bien sa haine de tout ce qui est alternatif, de ces parasites incontrôlables qui osent toucher à la PROPRIÉTÉ, la sacro-sainte propriété, pilier central de son monde, de sa classe! En voici un extrait:

Concrètement, la présente proposition de loi prévoit l’insertion d’un nouvel article 439/1 dans le Code pénal. Lorsqu’une personne ne possédant ni droit ni titre s’introduit ou séjourne dans une maison, un appartement, une chambre ou un logement utilisé légitimement, ou leurs dépendances, ou l’occupe ou l’utilise, on pourra intervenir sur le plan pénal. De plus, le fait de continuer à séjourner illicitement dans ces lieux après que l’ayant droit a demandé de quitter immédiatement l’immeuble est également érigé en infraction. »

« Art. 439/1. Sera puni d’un emprisonnement d’un mois à deux ans et d’une amende de vingt-six euros à trois cents euros ou d’une de ces peines seulement, celui qui, soit sans autorisation de l’autorité, soit sans autorisation de l’ayant droit et hors les cas où la loi permet d’entrer dans le domicile, se sera introduit dans une maison, un appartement, une chambre ou un logement, ou leurs dépendances, dont autrui à l’usage légitime, l’occupera, l’utilisera ou y séjournera de quelque façon que ce soit, sans droit ni titre.

Sera puni d’un emprisonnement d’un mois à cinq ans et d’une amende de vingt-six euros à mille euros ou d’une de ces peines seulement, celui qui aura commis l’infraction visée à l’alinéa 1er et ne quittera pas immédiatement les lieux à la première demande de l’autorité compétente ou de l’ayant droit. »

On assiste clairement à une surenchère là… Mathias De Clercq et Herman De Croo (Open VLD) proposaient de quinze jours à deux ans et une amende de vingt-six euros à trois cents euros, et maintenant la sp.a Karin Temmerman met la barre à « un mois à cinq ans » et à une amende de « vingt-six euros à mille euros »… le prochain proposera quoi? Le pal et la fosse publique, après quinze jours de pilori au parvis de St Gilles?

Publicités

Donnez votre avis (pas d'identifications requises)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s