Voir Kaboul et mourir..!

Publié: 14 octobre 2013 par Page de suie dans Articles
Tags:, , , ,
Tu as maintenant du sang sur les mains Maggie!

En Juin 2011 Aref faisait partie du groupe d’Afghans de la rue Concorde en grève de la faim pour obtenir le statut de réfugiés.

Aref est né en 1989 – il ne connaît pas la date exacte de sa naissance – dans le centre nord de l’Afghanistan à Gozar, près des frontières avec le Turkménistan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan. Il est d’ethnie Tadjike et parle le Dari. Issu d’une famille d’agriculteurs, il est allé à l’école durant environ 6 ans entre 7 et 13 ans. Vers la fin des années 2000, les talibans sont venus demander à son père de leur livrer son fils aîné, Aref, pour devenir un martyr. Il a refusé et Aref a été kidnappé par un groupe d’environ 10 soldats talibans et emmené dans une maison abandonnée. Face a l’ultimatum de devenir un martyr ou d’être torturé, Aref refuse de les joindre. Après avoir reçu plusieurs coups à la tête, il a eu une fracture crânienne – à ce jour, il a une cicatrice considérable au sommet du front – De plus, les soldats talibans ont coupé son gros orteil gauche en guise de représailles.

Aref foot

Le pied d’Aref, Il avait du mal à marcher correctement et souffrait beaucoup

Lorsque les talibans ont quitté le village, un groupe de villageois l’a trouvé et emmené à l’hôpital. Il y a passé 10 jours à recevoir des soins médicaux. Pendant son séjour à l’hôpital, il est devenu ami avec un homme qui s’appelle Omar qui, qui avait comme lui été victime des talibans. Il a offert à Aref une aide financière pour le faire sortir du pays et lui permettre de venir en l’Europe pour demander l’asile. Après un long voyage, il a fini en Belgique où il a été rapidement intercepté par les flics.

Après 6 mois dans le centre fermé de Vottem près de la ville belge de Liège (qu’il décrit comme « une prison », où ils n’étaient autorisés à sortir dans la cour que pendant 3 heures par jour), il a demandé l’asile et a expliqué son histoire. Malheureusement, sa demande d’asile a été rejetée. Mais où aller? Le gouvernement belge ne peut humainement renvoyer Aref vers l’Afghanistan vu la situation sur place.

Lorsqu’il a quitté le centre fermé de Vottem, la dernière chose qu’on lui a dit c’est « bonne chance » et qu’il devrait « quitter le pays ». Il a essayé de refaire une demande d’asile mais sans succès. Littéralement laissé sans le sou il n’avait pas d’autre choix que de dormir dans la rue durant une année.

En 2013, de guerre lasse, après avoir passé des semaines à dormir à la gare du Nord, il a accepté un retour « volontaire ». Aujourd’hui, Aref est mort, tué par balles à Paghman, comme il le craignait, il avait 22 ans..!

Les Talibans pourchassent ceux qui rentrent au pays, car nombreux sont les hommes qui se sont exilés parce que les Talibans voulaient les enrôler de force. Pour les Talibans, ces hommes sont des traîtres et quand ils reviennent de l’occident c’est pire. Ces Afghans occidentalisés, les Talibans préfèrent les voir morts, que vifs…

■ ■ ■

Retourner volontairement en Afghanistan et mourir

Communiqué de presse du Collectif des Afghans – 14 oct. 2013

« Depuis des semaines, nous manifestons pour faire entendre au gouvernement que nous ne pouvons pas retourner en Afghanistan. Nous venons d’apprendre qu’Aref est mort en Afghanistan. Il est mort par balles à Paghman, il avait 22 ans.

Aref est arrivé en Belgique le 11 mars 2009. Le CGRA lui a refusé l’asile au motif que sa crainte des talibans n’était pas crédible et que sa région dans la province de Kaboul n’était pas dangereuse. Il a vainement expliqué qu’il était en danger. Il a redemandé l’asile quatre fois. Sans succès.

En 2013, il a accepté un retour volontaire, après avoir passé des semaines à dormir à la gare du Nord. Il a été tué par balles à Paghman, comme il le craignait.

L’erreur d’appréciation du CGRA et la politique de retour volontaire de Maggie De Block ont tué un homme! »

Conférence de presse :

Mardi 15 octobre à 10.30 à Rue du Trône 127 – Contact Samir 0486/913.510

■ ■ ■

Maggie de Block impératrix

Le fascisme commence quand l’on ne pense plus et quand la procédure a pris le pas sur la pensée.

« De wet is de Wet » nous sort le guignol en chef… pas pour l’office de étrangers alors, pas pour Magie imperatrix!

On l’a vu : la loi, c’est la loi, mais pas pour ceux qui la font, puisque notre pays la bafoue régulièrement sans accorder la moindre importance à des condamnations d’instances souveraines auxquelles il a pourtant adhéré. Outre ce comportement intolérable, notre État laisse à l’arbitraire des décisions gravissimes qui ont une influence directe sur la vie d’êtres humains. En cette occurrence, une seule conclusion possible: Soit on décide que l’Afghanistan est un pays sûr, on rappelle nos soldats et on supprime la mise en garde du Ministère des Affaires étrangères, soit on accueille chez nous des gens en danger. Il y a une troisième option: on quitte les instances internationales et on se départit de leurs lois souveraines. Ou alors, on se souvient que faire de la politique, c’est se mettre au service de la société. On décide que oui, la loi, c’est la loi. Pour tout le monde. On objective tout ce qui doit l’être, on réforme tout ce qui doit l’être.

Il existe ce qu’on appelle des lois souveraines. Parmi elles, la Convention européenne des Droits de l’Homme. Et la Belgique se dit « fière » d’y avoir adhéré. Une simple recherche sur google Starpage permet de se faire une idée du gouffre qui sépare cette « fierté affichée » et la réalité; la Belgique est régulièrement condamnée par cette même Cour européenne des Droits de l’Homme et se fout royalement de ces condamnations.

Relevons par exemple:

Octobre 2013

La ministre de la Justice Annemie Turtelboom décide d’extrader Nizar Trabelsi  vers les Etats-Unis, bafouant ainsi une décision de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), datant de décembre 2011 qui ordonnait en effet la suspension provisoire de l’extradition de Nizar Trabelsi outre-Atlantique. http://www.lalibre.be/actu/international/extradition-de-trabelsi-la-belgique-se-fout-des-decisions-de-justice-et-de-l-argent-du-contribuable-524db0fd35703eef3a0dc90d

Juillet 2013

Le Comité européen des droits sociaux, l’organe quasi-judiciaire du Conseil de l’Europe, a condamné lundi l’État belge et les trois Régions pour le manque de places d’hébergement et de solutions d’accueil pour les personnes handicapées de grande dépendance. http://www.dhnet.be/actu/sante/la-belgique-viole-les-droits-des-adultes-handicapes-51f5e7353570ebbf8e01914b

12 avril 2013

La Cour européenne des droits de l’Homme a condamné la Belgique à payer 5.000 euros à un demandeur d’asile afghan. Il était resté enfermé 4 mois en raison d’une procédure en cassation alors que son avocat avait obtenu sa libération après 4 jours. http://www.lesoir.be/223982/article/actualite/belgique/2013-04-12/belgique-condamnee-payer-5000-euros-un-demandeur-d-asile

Mars 2013

Le 10 janvier 2013, la Cour européenne des droits de l’homme a rendu plusieurs arrêts par lesquels elle condamne la Belgique pour violation de certains articles de la Convention européenne des droits de l’homme au vu du sort réservé aux internés détenus dans les prisons belges. http://www.justice-en-ligne.be/article539.html

Octobre 2012

La Belgique une fois de plus condamnée par la cour européenne des droits de l’homme. C’est la 9ème fois en 10 ans, mais c’est surtout la 5ème condamnation depuis l’année dernière en matière de droits des étrangers et d’asile. Souvent la Cour reproche à la Belgique un « traitement inhumain et dégradant ». Mais c’est la première fois que la cour européenne des droits de l’homme met directement en cause le travail effectué par nos instances d’asile, en Belgique. http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_contentieux-des-etrangers-la-belgique-une-nouvelle-fois-condamnee?id=7858373

Décembre 2011

Le 13 décembre 2011, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a condamné pour la troisième fois la Belgique pour avoir infligé un traitement inhumain et dégradant à des enfants migrants en les détenant en centre fermé. http://www.liguedh.be/espace-presse/116-communiques-de-presse-2011/1321-condamnation-de-la-belgique-pour-traitement-inhumain-a-des-enfants-migrants–tris-repetitae

Janvier 2011

Le 21 janvier 2011, la Cour européenne des droits de l’Homme à Strasbourg a condamné la Belgique pour traitement inhumain et dégradant à l’égard d’un demandeur d’asile. http://www.cire.be/thematiques/asile-et-protection/707-la-belgique-condamnee-pour-son-application-du-reglement-de-dublin

Outre ces règles de droit qui sont constamment bafouées, il y a la question « simplement » humanitaire. Des gens sont ici depuis des années. Leurs enfants sont nés ici, scolarisés ici. Au-delà d’une certaine durée, des gens ne devraient plus être tributaires de la moindre décision.

■ ■ ■

Edit du 15 oct.

En réponse à ces commentaires nauséabonds de « responsables » politiques, sur le fait qu’Aref avait accepté « volontairement » son retour en Afghanistan…

Le « retour volontaire » est une manière de déguiser des retours forcés : ces retours se passent en général après des mois de demandes successives qui se soldent par le refus d’accorder l’asile, pendant lesquels les réfugiés errent de hall de gares en abris de fortune, arrêtés régulièrement par la police, mis sous pression pour les inciter à retourner, épuisés de devoir survivre dans ces conditions… Aref Hassanzada avait obtenu, en juillet 2011, un statut de 6 mois, renouvelable, mais en décembre 2011, Maggie a repris la fonction de Secrétaire d’Etat à l’Asile, et ces titres de séjours n’ont pas été renouvelés. Aref, qui travaillait dans une société d’Etterbeek, n’a pu voir son contrat de travail renouvelé et a passé un an à galérer. Voilà ce qu’on appelle des « retours volontaires » …

Aref Hassanzada

Vidéo de la conférence de presse :
http://www.youtube.com/watch?v=xepPY8vDCI0&feature=youtu.be

■ ■ ■

Edit du 16 oct.

Café serré de Thomas Gunzig sur Matin première (RTBF): Fructueuse collaboration entre Maggie De Block et les Talibans afghans… La Belgique, terre d’accueil?

■ ■ ■

Un site pour suivre au quotidien les péripéties des 450 afghans de Bxl… Owl’s Watch.net , presse, actions, agenda, pétition et communiqués

Advertisements
commentaires

Donnez votre avis (pas d'identifications requises)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s