O povo se acordou! Le Brésil se réveille!

Publié: 19 juin 2013 par Fernand Naudin dans Articles
Tags:, , ,

50 ans que le Brésil n’avait plus vu ça…

.

bresil emeutes 2013Au Brésil on ne l’attendait plus. Et pourtant. Un prétexte, l’augmentation du billet de bus, et c’est toute la poudrière qui prend feu, 200 personnes aux premières manifs, 100.000 hier à Rio.

Comme un air d’insurrection contre l’immense mensonge qu’est le gouvernement de gauche PT-FMI. La bourgeoisie pensait avoir endormi le peuple avec cette propagande quotidienne sur le nouveau « grand Brésil ». 6ème puissance mondiale, la pauvreté qui diminue, le pays de l’avenir, les classes moyennes qui augmentent, la consommation et tout le baratin…

La réalité est autre, pacification des Favelas ultra violente, conflit agraire réglé par les milices des latifundarios (grands propriétaires terriens), 5 millions de familles sans terre, les peuples indigènes toujours autant menacés, une inflation galopante, une corruption à tous les étages, un système de santé et éducatif d’une qualité exécrable. Des riches de plus en plus riche et les autres…

     .

On pensait les Brésiliens amorphes. Foot, samba, carnaval suffisait à ce peuple pour être heureux… Le réveil pour les élites doit être rude! La samba maintenant le peuple veut la danser avec la police, et les masques du carnaval sont remplacés par des foulards noirs.

La démocratie PT-FMI et le vieil État  montrent leurs vrais visages, fascistes, barbares. La police n’a pas changé depuis la dictature. L’État ne fait que défendre les monopoles impérialistes et protéger la bourgeoisie bureaucratique.

Le Brésil est pillé de ses richesses tandis qu’il se désindustrialise. C’est une véritable semi-colonie.

—————————————

Le peuple envahit l’assemblée législative de l’état de Rio de Janeiro.

.

Le peuple sans peur! Ou… quand des flics prennent une rouste..!

La police tire à balles réelles pour « intimider » les manifestants.

« Durant ua manifestacion pacifica davant l’estadi Maracanã tà protestar contra las despensas exorbitantas hicadas en obras dens los diferents eveniments esportius que van arribats au Brasiu (copa de las confederacions, Copa deu monda, JO deu Rio) la policia qu’a emplegat armas de huec. Aquest acta amusha vertaderement ço qu’ei la democracia tan vantada. »

Lors d’une manifestation pacifique devant le stade Maracanã pour protester contre les dépenses exorbitantes mises en œuvres dans les différents évènements sportifs qui vont arriver au Brésil (coupe des confédérations, coupe du monde, JO de Rio) la police a fait usage d’armes à feux. Cet acte montre véritablement ce qu’est la démocratie tant vantée.

 

police tir balles réelles brésil

Tu parles… Ils sont paniqués et si certains tirent en l’air, on voit nettement que d’autres perdent les pédales et visent très nettement les manifestants à hauteur d’homme!

« Se são a favor de protesto com baderna »

Un sondage organisé sur un média bourgeois/collabo c’est retourné contre lui. A la question « Êtes-vous pour les manifs » une immense majorité a répondu ‘oui’. Comme ce n’est pas « politiquement correct » sur un média national qui fait de la lèche au gouvernement en place, ils ont donc décidé de changer perfidement la question pour influencer les votes. A la nouvelle question: « Êtes-vous pour des manifs avec des émeutes? » la réponse fut à nouveau un ‘oui’ retentissant! Cela démontre bien le climat actuel au Brésil.

.

————

Maintenant il faut continuer et bâtir le mouvement populaire pour abattre ce vieil État décadent, et surtout ne pas tenter de le réformer..! Ils ne comprennent qu’un seul langage, celui de l’émeute!

ACAB brazil

Source: – 18 juin 2013

————————————-

« (Avanti) Les manifestations d’aujourd’hui au Brésil marquent une massification du mouvement et ce sont les plus importantes des 15 dernières années. Toutes les grandes villes sont touchées. Au moins 65.000 à São Paulo, 100.000 à Rio, 20.000 à Belo Horizonte, 15.000 à Porto Alegre, 10.000 à Belém… A São Paulo des cortèges ont été organisés sur plusieurs universités et lycées. 4000 de l’Université de São Paulo. Les étudiants de la fac de Médecine se préparent a secourir les manifestants en cas de repression. Les mères de plusieurs jeunes ont organisé leur propre cortège. Des manifestations de solidarité de la part d’artistes et intellectuels se multiplient. La police a été contrainte d’accepter que les manifestants définissent le parcours de la manif et le gouverneur « d’interdire » l’usage du flashball A Rio il y a des affrontements avec des voitures brulées et 80 policiers pris en otage à l’intérieur du parlement local. A Brasilia les manifestants sont montés sur le toit de l’Assemblée Nationale et un siège a été mis en place, en empechant les députés de sortir. A Belo Horizonte un manifestant a été poussé d’un pont de 36 mètres et il pourrait y avoir des morts (information non confirmée). Avec la Turquie, on peut dire que les pays « émergents » deviennent le maillon faible de la chaine capitaliste! Face à la popularité du mouvement, la présidente brésilienne Dilma Rousseff et Lula ont été contraints de dire qu’il s’agissait de « manifestations démocratiques qui faisaient progresser le pays ». A suivre… « 

————————————-

(Mediapart) Manifestants et policiers s’affrontaient lundi soir devant l’Assemblée législative de Rio de Janeiro, au Brésil, où le mouvement de contestation contre la hausse du coût des transports publics et la facture du Mondial-2014 a pris une nouvelle dimension en pleine Coupe des confédérations et où des dizaines de milliers de Brésiliens ont manifesté lundi dans tout le pays.

Quelque 30 000 personnes, en majorité des jeunes de la classe moyenne, défilaient pacifiquement à Sao Paulo, alors qu’il n’étaient que 8 000 jeudi dernier lors d’un rassemblement violemment réprimé par la police. Des manifestations moins importantes avaient lieu dans d’autres villes du pays. A Brasilia, environ 200 manifestants, sur un total de plus de 2 000, sont parvenus à grimper sur le toit du Parlement.

Et si dans la plupart des villes, la police surveillait étroitement les défilés sans les réprimer, à Belo Horizonte, la police a tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants pour les empêcher de s’approcher du stade Mineirao où se jouait le match de la Coupe des confédérations entre le Nigeria et Tahiti.

Et à Rio de Janeiro, où le stade Maracana avait déjà rassemblé des Brésiliens mécontents dimanche, un groupe de manifestants a tiré des feux d’artifice sur la police et incendié des poubelles tandis que la police retranchée dans le bâtiment répondait avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Alors qu’un petit groupe de manifestants violents prenaient d’assaut depuis des heures le siège du gouvernement de l’Etat de Rio, à l’intérieur duquel étaient retranchés des dizaines de policiers, dont certains blessés lors des affrontements, des blindés de la police quadrillaient le centre de Rio dans la nuit de lundi à mardi, roulant sur des barricades en flammes, à la recherche de derniers groupes de manifestants. Tandis qu’à Sao Paulo aussi, la police a dispersé en fin de soirée des manifestants qui tentaient de pénétrer à l’intérieur du gouvernement de l’Etat de Sao Paulo.

————————————-

(Avanti) Ce lundi, 100.000 personnes ont manifesté à Río de Janeiro, 65.000 à Sao Paulo, et plusieurs dizaines de milliers d’autres à Brasilia, Belo Horizonte, Porto Alegre, Salvador, Belén, Vitoria et Curitiba, entre autres grandes capitales régionales. A Brasilia, les protestations se concentrent surtout contre les dépenses pharaoniques de prestige engagées par les autorités pour organiser des événements sportifs internationaux. Le gouvernement dépense des milliards en stades de football alors que les secteurs publics des transports, de l’éducation et de la santé sont en difficulté.

————————————-

(Secours Rouge – 18 juin) A l’issue de la manifestation qui avait réuni plus de 100.000 personnes hier à Rio et entraîné des affrontements police/manifestants et de multiples arrestations, un groupe de manifestants a pris d’assaut le siège du gouvernement de l’état de Rio. Des dizaines de policiers anti-émeute s’y étaient retranchés en début de soirée, et les manifestants ont lancé des cocktails Molotovs et des pierres contre le bâtiment. Une centaine de policiers du bataillon de choc de la police militaire sont intervenus durant la nuit à bord de véhicules blindés, tirant des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogène pour déloger les manifestants. Des poubelles et des voitures ont été incendiées, des vitrines de banques brisées par la foule qui dénonce toujours la hausse des prix des transports en commun et les dépenses gouvernementales énormes consenties par le gouvernement pour l’accueil de la Coupe du Monde de football l’an prochain. La police est également intervenue durant la nuit à Sao Paulo pour disperser des manifestants qui tentaient de pénétrer à l’intérieur du gouvernement de l’état de Sao Paulo.

————————————-

(Secours Fouge – 20 juin) Brésil : Violents affrontements en marge d’un match de foot. La vague de contestation contre la hausse du prix des transports et les dépenses gouvernementales inconsidérées pour des tournois de football ne faibli pas au Brésil. Hier soir, en marge du match Brésil-Mexique, 25.000 personnes ont bloqué deux des quatre routes d’accès au stade durant plusieurs heures. Un vaste cercle de sécurité avait été installé autour du stade. Lorsque la foule a tenté de le forcer, la police a riposté par une pluie de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc, blessant au moins deux manifestants. Ceux-ci ont répliqué par des jets de pierres. D’autres manifestations s’étaient déroulé durant la journée à Belo Horizonte, Rio Branco, Brasilia et Niteroi. Un vaste appel au rassemblement a également été lancé pour ce soir à Rio, où l’Espagne affronte Tahiti dans la Coupe des Confédérations.

————————————-

D’autres vidéos du Brésil…

Lien vers Indymédia Brazil

Publicités
commentaires
  1. samtelam dit :

    Si Senhor!!! O Brasil apenas cochilou, dormir, por que?

    je poste une vidéo toute récente, que j’ ai réalisée en soutien à Clément Méric sur une chanson de Gonzaguinha que j’ ai traduite en français et que j’ ai arrangée et interprétée:::
    http://lesazas.org/2013/06/07/pour-clement/

    O povo unido jamais serà vencido:

    Sam T

    J'aime

  2. geneghys dit :

    A reblogué ceci sur Les AZArricades and commented:
    O povo se acordou! Le Brésil se réveille!

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    Une autre version , sous un angle plus explicite des deux vidéos où les flics se font rosser comme des chiens

    J'aime

Donnez votre avis (pas d'identifications requises)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s