La police est votre amie… Si, si..!

Publié: 11 avril 2013 par Page de suie dans Articles
Tags:,

Deux cas pris au hasard, qui illustrent bien le principe de l’iceberg… On n’en voit qu’une petite partie, l’immense majorité des délits, violences et abus de la police restent cacher dans les recoins obscurs des commissariats!

– EN GRÈCE, LA POLICE TORTURE..!

Agressions, viols, bastonnades, usage de Taser, brûlures de cigarettes, humiliations, prélèvements génétiques obligatoires, même enlèvements d’élèves…

Les corps torturés, abusés, humiliés varient à chaque fois : manifestants, immigrés, détenus, personnes prostituées, même mineurs ; dans la rue, en salle de détention ou en centres de rétention. Les mains cependant, sont toujours les mêmes : celles de la police. La plupart de ces affaires ne sont pas officiellement dénoncées, ou un semblant d’enquête est mené laissant les responsables impunis. Mais qui peut encore croire que ces mésactions sont des événements marginaux ?

Pas même le ministère de l’Intérieur, qui n’a pas hésité à publier les photos des 4 anarchistes arrêtés à Kozani le 1er février, sur lesquelles trois d’entre eux sont défigurés suite aux violences subies. Après une enquête réalisée en interne, le ministère déclare officiellement que la violence exercée par la police était « légitime et nécessaire ». (Wouah, bon si le fumier en chef te dit que c’était « légitime et nécessaire », il n’y a plus de problème alors!)

De leur côté, les personnes arrêtées ont dénoncé, par l’intermédiaire de leurs avocats et de leurs familles, qu’ils sont restés pendant des heures attachés les coudes dans le dos, avec des capuches sur la tête, pendant que les policiers les battaient à tour de rôle! Les photos, pourtant visiblement trafiquées, n’ont pas pu – ou peut-être n’a-t-on pas voulu ? – dissimuler l’horreur. Les journaux télévisés ont diffusé ces photos sans commentaire.

C’est également sans commentaire qu’ils ont diffusé un autre cas flagrant de torture, commis au siège de la direction générale de la police, celui de 15 motocyclistes participant à une manifestation antifasciste, quelques mois auparavant, un cas qui a pris toute sa gravité lorsque les médias internationaux s’en sont emparés. Plusieurs autres cas sont de même restés dans l’obscurité, comme celui de l’immigré torturé avec des pinces au commissariat de police d’Egaleo /Athènes, du mineur détenu à Amigdaleza/Attique qui a eu la rate éclatée suite à de violents coups, du viol avec matraque d’un autre immigré à la police portuaire de la Canée/Crète et plein d’autres.

819387_385537968208252_2084285350_o

– EN BELGIQUE,  LA POLICE VIOLE..!

Le motard de la police de Turnhout échangeait les PV contre du sexe… Effacer des PV en échange de petites «faveurs»!?

« La police, votre amie », disait le slogan. Un policier, âgé de 45 ans aujourd’hui, n’a sans doute pas bien compris le message. Il a violé deux dames qu’il avait mises sous pression. La troisième ne s’est pas laissé faire.

Jos Geys, 45 ans, ne sera plus jamais policier. Ce motard vient de prendre quatre ans de prison (les détenus de Turnhout vont adorer ça… lui moins!). Quatre ans ferme assortis d’une perte de ses droits civiques pour une période de dix ans. Qu’a fait ce père de quatre enfants pour se retrouver au trou? Il a usé de ses fonctions pour abuser deux pauvres dames. Au lieu de les verbaliser, il leur proposait un autre type de « punition ». Une troisième dame, âgée de… 64 ans et originaire de Grobbendonk, ne s’est pas laissé faire.

Lors d’un contrôle de routine, Geys a remarqué que le certificat d’inspection de sa voiture n’était plus valide. Il lui a proposé de régler cette affaire chez elle. « Tu as une petite pension. En échange d’une relation sexuelle, je ne prendrai pas ton argent », lui a-t-il dit. Parce que la dame résistait, il a fait une deuxième tentative. En vain. Quelques heures plus tard, la dame débarquait au commissariat de police de la zone… Ce qui vaut au désormais ex-policier sa condamnation.

Les dégâts chez ses victimes sont immenses. Et la confiance en la police, de proximité, est ébranlée. « Justice a été rendue », clame pourtant une victime. Geys qui crie au complot pourrait aller en appel.

—————————————–

Maintenant, j’avoue ne pas comprendre la réaction neuneu de certaines victimes… honnêtement (oui je sais, le mot est malheureux dans ma bouche…), un flic torture ou viole une de mes filles, un(e) ami(e) ou un(e) camarade de lutte; il ne vivrait pas deux jours pour s’en vanter!!! Il se savent en totale impunité du côté des gouvernements, certes! Mais le fait de savoir qu’il y aura représailles populaires équivalentes à chaque faits… refroidirait vachement leurs ardeurs!

 —————————————–

Stop Répression.be – Campagne contre la répression d’état

ObsPol – Observatoire des violences policières en Belgique (Ligue des Droits de l’Homme)

Advertisements

Donnez votre avis (pas d'identifications requises)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s