L’ordre et la morale…

Publié: 4 février 2013 par Page de suie dans Idées noires

Putain de nuit..!

Bon, arrivé à quatre heures du mat, il faut bien s’y résoudre… je ne dormirai plus! 😦

Autant rallumé, descendre et se mater un bon film.

« L’ordre et la morale » de M. Kassovitz venant d’apparaître miraculeusement sur mon PC hier dans la nuit – sans doute grâce à ma prière à St. uTorrent – , je m’installe confortablement sur le sofa avec de quoi fumer, et lance VLC…

Je le savais pourtant! Si il a bien une chose qu’on ne doit jamais faire à quatre heures du mat… c’est de regarder un putain de film prenant, avec des magouilles politiques nauséabondes et des exactions militaires. Le film en lui-même est superbe, mais c’est effrayant de se savoir à la merci de ces politicards, pour qui la vie de la populace n’a de valeur qu’en matière de résultats électoraux. Un conseil, visionnez ce film, il en vaut la peine… mais pas au petit matin en broyant du noir!

251919

En résumé: Avril 1988, Île d’Ouvéa, Nouvelle-Calédonie. 4 gendarmes morts et 27 retenus en otage par un groupe d’indépendantistes Kanak. 300 militaires des unités d’élites, envoyés depuis la France pour rétablir l’ordre. Deux hommes face à face : Philippe Legorjus, négociateur,  capitaine du GIGN et Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages. À travers des valeurs communes, ils vont tenter de faire triompher le dialogue. Mais en pleine période d’élection présidentielle, lorsque les enjeux sont politiques, l’ordre n’est pas toujours dicté par la morale… Une épopée violente et trouble qui marque le retour de Mathieu Kassovitz devant et derrière la caméra. Trahisons et intérêts politiques garantis, tant du côté de l’Elysée que du côté des  indépendantistes du FLNKS. Et des militaires qui jouent leur rôle de salauds-fachos de services…

De nombreuses polémiques ont précédé la sortie du film en 2011. Alors que la production avait demandé les moyens de l’Armée française pour reconstituer certains décors, celle-ci a refusé… après avoir pris connaissance de l’esprit du scénario, contraire selon elle à la version historique (sic) et la remettant en cause de manière trop militante. C’est d’ailleurs suite à la critique, et face au quasi boycott en France que rencontre son film, que Mathieu Kassovitz sortira ce fameux tweet: « J’encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde..! » Ça résume bien l’ambiance de « franche camaraderie » à la sortie du film.

————————————————-

Et pour rajouter la touche irrévérencieuse indispensable à cet article je vous invite à visionner l’excellent sketch de Didier Benureau « Hommage au Soldat Morales », où nos crétins de militaires en prennent plein la tronche..! 🙂

Advertisements

Donnez votre avis (pas d'identifications requises)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s